Tu as un corps ? Alors tu as un corps d'été.

Rapport au corps

La semaine dernière, j’ai publié un post sur Instagram. Il s’agissait d’une proposition de tirage de cartes,
mis au point par Mystics Moons pour la nouvelle lune en Gémeaux.
Ce tirage m’intéressait particulièrement parce qu’il invitait à communiquer avec son corps.
Si tu ne l’as pas vu, je t’invite à te rendre sur mon compte ➢ ici.
Et hier, la merveilleuse Cathou a publié un reeltrop génial de la mort qui pue la joie
qui m’a donné envie de ré-aborder le sujet du…
RAPPORT AU CORPS

Rapport au corps pérave

Tout d’abord, je sais bien que si t’es une femme (ou que tu as été éduqué.e en tant que femme),
t’as 99,9% de chances d’être hyper mal à l’aise avec ton corps, voire d’en avoir carrément honte.
On a toustes été éduqué.e.s pareil, ou presque, et on est incapables d’accepter notre corps.
♪♫ Merci Ô patriarcat mon amour ♫♪
Ouais, ok, ça veut dire qu’on part de loin. MAIS ça ne veut pas dire qu’on est condamnées à ça!
La relation à soi et à son corps, ça peut se travailler, se redessiner, s’inventer, et c’est sans limites!
C’est pas plus compliqué que d’entretenir une relation avec un.e ami.e,
d’ailleurs, ça t’aidera sans doute de voir les choses sous cet angle, parce que te corps, c’est ton ami.
Il te porte au quotidien, te permet de vivre tellement d’expériences extraordinaires!
Il est important de reprendre conscience de tout ce que ton corps fait pour toi.
Sans déconner, il mérite pas d’au moins essayer de le respecter un peu ?
Et toi, tu crois pas mériter de te respecter un peu aussi ?
Personne n’est foutu pareil, en dehors comme en dedans, mais on est toustes parfait.e.s à notre manière.
Profitons de ce que notre corps a à nous offrir, jouissons d’une nouvelle confiance en nous.
Allé, c’est le moment d’ouvrir le dialogue avec ton corps, et de n*quer le patriarcat 😘

Le post-partum : rapport au corps pérave x1000

Mais aussi, en plus du bagage patriarcal pas simple, y’a encore un p’tit détail qui aime bien nous titiller.
Non seulement on aimait pas tout à fait notre corps, de base,
mais de surcroît on doit en découvrir un tout nouveau après la naissance de nos enfants.
Et là… le cerveau explose 🤯
De nombreuses femmes ignorent :
◦ Qu’après l’accouchement, ben on a encore du ventre, et ce pendant quelques temps!
◦ Qu’on a les tranchées qui déboulent.
◦ Qu’on a l’arrivée des lochies, qui sont des pertes de sang.
◦ Que notre corps ne redevient pas comme avant comme par magie.
◦ Que notre poitrine peut prendre bien cher entre la grossesse et l’allaitement.
◦ Que la peau qui pète pendant la grossesse ne se répare pas.
Est-ce que c’est grave ? Non! Ce qui est grave c’est de ne pas être informé.e.s!
Pendant la grossesse, y’a du monde pour nous prescrire des examens et traitements médicaux.
En revanche, pour le post-partum, on est lâchées dans la nature, sans infos, sans soutien!
Respire Klayros, respire…

Ma vision du corps post-partum

Il faut savoir que je suis une fan de tatouages.
Pour moi, ce sont des marques sur notre corps, qui racontent notre histoire.
Comme si notre corps était le livre de notre vie.

Je me fais tatouer, pour garder les événements importants de ma vie en mémoire.
Ça peut être des événements merveilleux, mis aussi des expériences terrifiantes,
mais je tiens à m’en souvenir, et à préserver les leçons que ces événements m’ont apporté.

Personnellement, je vois les autres marques corporelles de la même manière, et notamment les cicatrices.
Elles font partie de notre corps, et il me semble sain de les accepter,
au même titre que l’on doit accepter notre histoire, avec ses joies, ses réussites, mais aussi ses casseroles.

Et dans le cadre du post-partum, ces marques témoignent souvent d’un heureux événement,
celui de la venue au monde de votre enfant.
Franchement, ça force l’admiration, non ?

Dis-moi dans les commentaires quel est ton rapport au corps et à tes cicatrices,
Et si cet article t’a pu, je t’invite à le partager autour de toi ♡
Kiffe-toi et balek le patriarcat!

Photographie : Sybella Davis

Comments (7)

  • Bastienne Nagy

    at

    J’aime bien le ton que tu emplois 🙂 J’aime bien aussi la comparaison du corps avec un.e ami.e 🙂 et oui, carrément d’accord que l’on peut être fière d’avoir porté cet enfant et que cette marque le montre !

    1. doulanaissance

      at

      Je te remercie! Avant je faisais plus attention à ma manière de m’exprimer. C’était propre, lisse, et ça ne me ressemblait pas.
      J’ai décidé d’être plus cash, même si ça risque de ne pas plaire à tout le monde.

  • vivrelehygge

    at

    Merci pour cet article. Ce rapport au corps, il a évoluer en moi à travers mes grossesses. C’est passé de « je suis tout ce que dis le corps médical » (qui entre nous est bien plein de patriarcat, même si la majorité du personnel est féminin) à « j’écoute mon corps et fait ce dont il a besoin » Le « ne crier pas, il faut garder votre souffle » entendu lors de la naissance de ma dernière me fait toujours ricaner amèrement, je l’ai ignoré et deux secondes après mon bébé était là.
    Mon corps est ce qu’il ai, il n’a jamais été parfait et je pense que c’est ce qui fait que je peux aujourd’hui l’accepter plus facilement pour ce qu’il est. Les vergetures, cicatrice d’épiso, les seins qui pendent après tous ces allaitements, ainsi que les cicatrices intérieures, celles invisibles car dans notre coeur, tout cela fait parti de moi et m’a permis et me permet encore de me construire.

    Merci beaucoup pour cet article qui amène beaucoup de reflexion!

    1. doulanaissance

      at

      Une grande partie de mon travail consiste à dire aux futures mères qu’elles savent plus que quiconque ce qui est bon pour elles et leur corps, surtout lors de la naissance.

  • Tatiana

    at

    J’ai été tellement surprise après mon accouchement de voir que j’avais encore un bon petit ventre ! Personne ne m’en avait jamais parlé et je n’aivais jamais lu d’info sur ça. Moi qui m’attendait à ressortir de la maternité avec un ventre aplati, j’ai eu un peu de mal pendant qq minutes (ou heures 😋) à m’y faire !

    1. doulanaissance

      at

      C’est normal, si personne ne l’explique… Ça semble logique, sans trop y réfléchir, qu’une fois la naissance passée on devrait perdre ce ventre.

  • Valériane

    at

    Oui c’est vrai que je trouve aussi le rapport au corps fais partie du travail sur soi, intérieur et extérieur ! Merci de rappeler ces aspects

Laisser un commentaire

Article précédant

Les Pierres de naissance

Article suivant

Le Secret du premier trimestre