Célébrer Samhain

Je m’en viens te parler de ma célébration favorite, celle que j’aime passer du temps à préparer chaque année et durant laquelle je fais des choses qui me semblent importantes. Il s’agit donc de Samhain, qui correspond aux fêtes d’Halloween, d’el Dia de los muertos, de la Toussaint etc.
Samhain se célèbre le 31 octobre, comme le fameux Halloween. Il fait partie des huit sabbats de l’année mais également des quatre grands festivals celtiques. Pour certain(e)s il s’agit de la fête la plus importante et respectée de l’année.

Samhain et Histoire

C’est la fin de la saison des moissons, l’arrêt de la croissance des plantes. On recueille les graines qu’on plantera au printemps, après ces temps froids et sombres. Autrefois il s’agissait également d’un temps de sacrifices, la période d’abattage des bêtes. Aujourd’hui, on ne pratique plus de rites sacrificiels, cependant l’habitude de se préparer à passer l’hiver, elle, perdure.

D’après ce qu’a pu nous enseigner la mythologie grecque, on sait que c’est la période durant laquelle Perséphone reste dans le monde souterrain pour l’hiver. Ce qui explique le repos et la gestation de la terre jusqu’au prochain printemps. J’en cause un peu plus juste ici :

   Jusqu’au début du XXème siècle a persisté une croyance bretonne selon laquelle les âmes des mort(e)s revenaient la nuit de la veille de la Toussaint, errer autour des vivant(e)s. Les breton(nne)s avaient pour tradition de leur laisser de la nourriture sur la table ainsi qu’une bûche allumée dans la cheminée, de sorte à ce qu’ielles puissent se sustenter et se réchauffer. Certain(e)s  laissaient également la porte de leur maison ouverte et des lanternes pour guider leurs âmes. 🕯

La nuit de Samhain, les celtes laissaient elleux aussi une portion généreuse de nourriture sur l’autel, en signe de respect aux esprits. De cette manière ielles s’assuraient protection pour la saison rude à venir. 🍎

Les générations primitives voyaient la mort comme un simple changement d’état. Elles pensaient que les morts poursuivaient une existence souterraine et mystérieuse.

La tradition de Samhain n’a pas complètement disparu ni avec la romanisation de la Gaule ni avec le développement du catholicisme. C’est sans doute par référence à cette fête celte que le pape Grégoire IV décida en 840 de faire du 1er novembre le jour de tou(te)s les saint(e)s. La référence à Samhain devint encore plus claire lorsque trois siècles plus tard, à la fête des saint(e)s et martyr(e)s on ajouta la fête de tou(te)s les mort(e)s.

Samhain et Spiritualité

Samhain est avant tout un moment spirituel de communion avec la nature et avec les mort(e)s. Cette nuit festive n’appartient ni à l’année qui se termine ni à celle qui s’apprête à commencer. C’est une nuit en dehors du temps, qui permet aux vivant-e-s de rencontrer les défunt(e)s et à l’inverse, aux défunt-e-s de passer dans le monde des vivants pour y retrouver les lieux et êtres aimés. Il s’agit d’une manifestation d’espoir, de joie et de recueillement auprès de celleux qui quelque part nous accompagneront toujours.

Pour celleux qui ont perdu un être cher dans l’année, célébrer Samhain permet d’avancer émotionnellement dans le processus de deuil.

   Il s’agit d’une nuit très spéciale, durant laquelle les énergies sont au summum de leur puissance. C’est le moment idéal pour pratiquer la magie. C’est l’heure appropriée pour les rituels de bannissement, de rupture, et surtout pour pratiquer les arts divinatoires. 🔮

On considère que durant la nuit de Samhain, la frontière entre le monde des mort(e)s et celui des vivant(e)s est plus fine qu’à n’importe quel autre moment de l’année, le contact avec le monde de l’invisible est donc favorisé. C’est le moment de demander à nos mort(e)s de nous accorder force et protection pour continuer à avancer.

   Samhain est un temps pour réfléchir, revenir sur l’année qui vient de s’écouler, accepter le phénomène de la mort, qui échappe à notre contrôle, et également pour porter une lueur d’espoir, car le cycle continue. Ce Sabbat  est un rituel de célébration, car nous savons que tout ce qui meurt revient à la vie, que rien ne se perd, tout se transforme 🖤

Les Correspondances et Activités de Samhain

Samhain et les enfants

Eh oui! Halloween est une fête très appréciée par les enfants! Je t’invite à leur expliquer son histoire, quelles sont ses racines historiques, et à pratiquer des activités thématiques avec eux. Adapte les activités que je t’ai proposé juste au dessus, sélectionne des histoires effrayantes à leur raconter, prévois des activités manuelles pour décorer la maison…
Tant de choses à faire qui peuvent faire kiffer les petits! 🎃
Je te propose quelques trucs à faire avec eux :

Mais si à tout hasard ils ont trop peur 👻, je t’invite à revenir sur mon article de la semaine dernière, j’y donne des astuces pour accompagner la peur et gérer les cauchemars 😉

J’espère que cet article t’aura plu, si c’est le cas je t’invite à le partager!
Et dis-moi dans les commentaires quelles sont vos activités d’Halloween favorites!
Je te souhaite de passer une belle fête familiale
🥰

Comments (10)

  • Elise

    at

    J’ai trouvé ton article super intéressant ! Merci pour ce partage 💋

    1. doulanaissance

      at

      Merci beaucoup!

  • faire-decouvrir-l-ecologie-aux-enfants

    at

    Quel bel article, superbement illustré ! Je me sens dans l’ambiance et pleine d’énergie pour faire plein de choses autour de Samhain !!! Merci, j’ai adoré te lire !!!

    1. doulanaissance

      at

      Tu m’en vois ravie, j’espère que vous passerez de très bon moments!

  • Caro Naturopathe

    at

    Merci pour replacer le contexte de ces fêtes, c’est hyper intéressant. Bon, j’avoue que c’est un peu flippant pour moi quand je lis « Certain(e)s laissaient également la porte de leur maison ouverte et des lanternes pour guider leurs âmes ». Me dire que cette nuit-là il y a des âmes partout… Brrrrrrrrrr… Je crois que je vais aller lire ton autre article « peurs et cauchemars » 😉

    1. doulanaissance

      at

      J’adore me renseigner sur l’origine des fêtes d’aujourd’hui, je trouve ça passionnant.
      Ah le but n’était pas de faire peur, moi je trouve ça très poétique.
      Mais oui, du coup va checker les astuces anti-cauchemars au cas où 😉

      1. Caro Naturopathe

        at

        En fait, ton article a fait son chemin et je sais à quelle âme je vais m’adresser le 31 🙂 Je n’ai donc plus peur 😉 Du coup, je n’ai pas besoin de pipouette… Ouf, je crois que j’ai passé l’âge 😉 (enfin, tout est relatif ! 🙂 )

      2. doulanaissance

        at

        Ça me fait hyper plaisir de lire ça! Je suis contente que tu aies pu cheminer et trouver des réponses! On ne passe jamais l’âge d’avoir des rituels doudou pour se faire du bien 🙂

  • Chloé

    at

    Cet article donne un éclairage différent sur la fête d’Halloween commerciale telle qu’on la connait depuis une vingtaine d’années en France et avec laquelle je n’adhère pas ! Ça me donne envie de la célébrer avec mes enfants du coup !

    1. doulanaissance

      at

      Moi c’est pareil, Halloween ça ne m’a jamais causé… une fête commerciale comme une autre, j’ai vraiment du mal avec ça. C’est pourquoi je préfère célébrer les anciennes fêtes païennes, qui font sens puisqu’elles sont en lien avec la nature et les cycles.

Laisser un commentaire

Article précédant

Accompagner les émotions avec Pipouette

Article suivant

La Grossesse Sacrée et Maternité Sacrée