Pourquoi vous accompagner d'une doula

22 raisons de s’accompagner d’une doula

De nombreuses femmes ont fourni de précieux témoignages au sujet de leur suivi de grossesse, de leur accouchement et de leur préparation au post-partum. Il est effarant de constater que beaucoup d’entre elles gardent un souvenir amer de leur prise en charge. Certaines parlent de traumatisme, se sont senties lâchées dans la nature, ou ressentent une immense colère. Ce sont souvent les même problématiques qui sont abordées…
Attention! Je ne blâme en aucun cas les sages-femmes, médecins, obstétricien et gynécologues! Il faut prendre en compte leurs réalités professionnelles.
Quoi qu’il en soi, le métier de doula (accompagnante à la naissance – consultante en périnatalité) sert justement à pallier à ces problématiques et besoins.
Je m’en viens donc vous expliquer quel est le rôle de la doula, et pourquoi il est important de s’accompagner par ces femmes.

C’est quoi une doula ?

D’où vient ce terme ?

Le terme “doula” vient du grec ancien “δούλα” et désigne la femme esclave. Elle s’occupait des tâches respectives au foyer, prenait soin de la maîtresse de maison, et c’est également elle qui accompagnait la grossesse et l’accouchement. Les doulas étaient des accoucheuses traditionnelles, elles sont un peu les ancêtres des sages-femmes d’aujourd’hui.

Le mythe de Galanthis et la délivrance d’Alcmène

Vous le savez, je suis une férue de mythologie grecque, j’en profite donc pour vous présenter la métamorphose de Galanthis, la doula qui permit à Alcmène de mettre Héraclès au monde.

« Le poids de l’enfant tendait mes flancs ; ce que je portais était si gros que dans ce fardeau caché on pouvait reconnaître l’œuvre de Jupiter ; je ne pouvais pas supporter plus longtemps mes douleurs […]. Après des tortures qui durèrent sept nuits et autant de jours, épuisée par la souffrance, tendant mes bras vers le ciel, j’invoquais à grands cris Lucine et les dieux de l’enfantement. Lucine vint bien, mais corrompue d’avance par Junon, mon ennemie, à qui elle voulait sacrifier ma vie. À peine eut-elle entendu mes gémissements qu’elle s’assit sur l’autel qui est là devant ma porte ; croisant son jarret droit sur son genou gauche et entrelaçant ses doigts écartés comme les dents d’un peigne, elle tint en suspens ma délivrance ; elle prononça aussi à voix basse des incantations qui arrêtèrent le travail commencé. […] les mères de famille, […] qui sont venues m’assister, adressent leurs vœux au ciel et m’encouragent au milieu de mes tourments. J’avais auprès de moi une de mes servantes, une fille du commun, la blonde Galanthis, que sa promptitude à exécuter mes ordres et ses bons services m’avaient rendue chère ; […] elle aperçut la déesse assise sur l’autel et tenant ses bras réunis, ses doigts entrelacés sur ses genoux : “Qui que tu sois, dit-elle, félicite ma maîtresse ; Alcmène d’Argos est délivrée ; elle est mère ; ses voeux sont accomplis.” La déesse de qui dépendent les accouchemments bondit et, dans son trouble, elle relâche ses mains jointes ; alors mes liens se relâchent aussi, et je suis délivrée. »

Les Métamorphoses d’Ovide, IX, 262-287

Bon, après ça, Galanthis se fait traîner par les cheveux et métamorphoser en belette… C’est moins sympa… Encore que, c’est vachement chouette les belettes! D’ailleurs, cet animal est devenu un symbole pour représenter les doulas. 😉

Concrètement elle fait quoi ?

La doula (accompagnante à la naissance – consultante en périnatalité) est donc une femme, qui accompagne d’autres femmes, durant la grossesse, l’accouchement, le post-partum et l’allaitement. Grosso merdo. Parce qu’il existe également des doulas spécialisées en fertilité, ou encore les thanadoulas qui accompagnent la mort et le deuil.
• Concrètement, pendant la grossesse, elle informe la future mère de sorte à ce qu’elle puisse faire des choix éclairés. Elle la soutient émotionnellement, l’aide à rédiger son projet de naissance… Elle peut organiser un Blessing way, et elle la prépare à l’accouchement.
• Le jour de la naissance, elle lui donne de la puissance, la rassure, l’encourage. Elle peut aussi la masser pour diminuer ses douleurs, elle peut également proposer des visualisations ou d’autres techniques. Elle donne à manger et à boire, elle prend soin de la maman, veille à ce que le projet de naissance soit respecté. Elle est également l’interlocuteur privilégié pour le personnel médical/la sage-femme. Elle veille à ce que maman soit à l’aise, dans sa bulle, connectée à son corps et à ce grand moment.
• Durant le post-partum, elle rassure la jeune maman, peut la relayer, l’aider en faisant à manger, ou le ménage. Elle pratique également les consultations en allaitement, pour faciliter celui-ci, si la maman éprouve des difficultés. Elle est l’oreille attentive, et l’amie aux bons conseils.

Au vu de tous les avantages et de toutes les économies possibles que la présence d’une doula peut offrir au système de santé (moindre probabilité des césariennes et de recours aux analgésiques), les décideurs politiques devrait considérer la possibilité d’une prise en charge publique d’un recours aux services d’une doula.

Organisation Mondiale de la Santé

Pourquoi je devrais embaucher une doula ?
Les bénéfices :

• La doula vous accepte avec votre histoire et vos valeurs, avec bienveillance et sans jugement. Elle ne fait aucune discrimination.

• Elle assure un suivi continu, de la grossesse jusqu’au post-partum. Ce qui peut s’avérer fort utile lorsqu’on sait que la sage-femme qui vous suit ne pourra pas forcément être disponible le jour de votre accouchement, et que l’on anticipe les changements de tours de garde à l’hôpital.

• L’accompagnante vous donnera toutes les informations dont vous avez besoin pour faire des choix éclairés et vous fera connaître vos droits.

• Elle vous aidera à rédiger votre projet de naissance et veillera à ce qu’il soit respecté.

• La doula se rend disponible H24, 7j/7 pour répondre à vos questions, en dehors des rendez-vous.

• Elle vous prépare à la naissance, notamment en vous enseignant des astuces pour gérer la douleur et éviter une déchirure du périnée, par exemple.

• Elle ne vous lâche pas dans la nature après la naissance, elle est là pour vous épauler, vous écouter, vous soutenir et faciliter l’allaitement.

• En moyenne, les femmes accompagnées par une doula bénéficient d’une réduction du temps de travail de 25%.

• Elle réduit la probabilité que l’accouchement finisse par une césarienne de 50% en moyenne.

• Les femmes suivies par une doula réduisent de 30% en moyenne la probabilité de demander un médicament analgésique.

• En moyenne, les femmes accompagnées ont -60% de chances de demander une péridurale.

• Les études ont témoigné que l’accompagnement type doula réduisait la sensation de douleur chez les femmes bénéficiant de ce service.

• L’accompagnement permet en moyenne de baisser vos chances de vous voir administrer de l’ocytocine de synthèse de 40%.

• Elle réduit le taux d’accouchement avec instruments (forceps, ventouses) de 40%. Idem pour l’utilisation d’instruments (forceps, ventouses), en moyenne elle réduit les probabilités de 40%.

• Grâce à la préparation à l’accouchement de la doula, on note une réduction des traumatismes du périnée.

• Les femmes accompagnées ont moins de chances de mettre au monde un bébé ayant un Apgar inférieur à 7.

• La doula augmente le bien-être après l’accouchement, pour maman et pour bébé.

• Elle permet aux nouveau-nés d’être en meilleure santé générale, jusqu’à 6 semaines après la naissance.

• La doula augmente la facilité et la durée de l’allaitement.

• Elle augmente la capacité à materner, en épaulant la maman et en lui donnant confiance en elle et en ses capacités.

• L’accompagnement induit une meilleure relation mère-enfant.

• Et pour finir, les femmes suivies par une doula connaissent moins de dépression post-partum et d’anxiété liée à la maternité.

« 92 femmes sur 189 en travail dans un hôpital communautaire ont bénéficié au hasard de l’accompagnement d’une accompagnante… Ce groupe de femmes a démontré une plus haute estime d’elles-mêmes et des scores plus bas aux échelles de dépression post-partum et d’anxiété 6 semaines après la naissance. […] Nous soulignons l’importance de porter attention à l’environnement psychosocial dans lequel l’accouchement à lieu, afin de faciliter l’adaptation des parents à leur nouveau rôle. »

Wolman, W-L., et coll. “Postpartum depression and companionship in the clinical birth environement : a randomized, controlled study”, Am. J. Obstet. Gynecol., 1993 ; 168 : 1388-1393

SOURCES : études : Guatemala (2), Houston, Dublin, Johannesbourg, analyse de Klaus et coll. (sur 6 études), A guide for effective care in )pregnancy and childbirth, revue des études randomisées pour la base de données du Cochrane Pregnancy & childbirth Database par Elaine Hodnett, “Mothering the mother – How a doula can help you have a shorter, easier, and healthier birth” Marshall Klaus et ses collègues, Bréart, G. et coll. “Evaluation of different policies for the management of labor“, Cogan, R& Spinnato, J. “Social support during premature labour : effects on labour and the newborn“, Hemminki, E. et coll. “A trial on continuous human support during labor : feasibility, interventions and mother’s satisfaction“, Hofmeyr, J. et coll. “Companionship to modify the clinical birth environment : effects on progress and perceptions of labour and breastfeeding“, Kennell, J. et coll. “Continuous emotional support during labor in a US hospital – a randomized controlled trial“, Klaus, M., et coll. “The effect of a supportive companion on perinatal problems, length of labor and mother-infant interaction” in the New England Journal of Medicine.

Pour conclure, je ne saurai que vous encourager à entrer en contact avec une ou plusieurs doulas, et choisir celle avec qui le courant passe le mieux, pour vous accompagner dans votre parcours de matrescence. Parce que oui, l’un des facteurs les plus importants est que vous devez être à l’aise avec elle, et qu’elle doit répondre à vos attentes, et respecter vos besoins.
Attention cependant, la doula ne remplace pas un suivi médical, ni un accompagnement à l’accouchement par un personnel de santé! Elle propose un accompagnement complémentaire.
Dites-moi en commentaire ce que vous attendez de votre accompagnement périnatal. 🙂


Si cet article vous a plu, je vous invite à vous abonner pour ne rien louper des prochains articles, et à le partager pour informer vos proches. ♡♥♡
N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez profiter d’un appel découverte offert.

Comments (11)

  • Aurelie Simone

    at

    Super source d’informations pour ma deuxième grossesse ! Merci ! En ce qui concerne les attentes prénatale, l’accompagnement à l’approche de l’accouchement est effectivement important. Le temps d’écoute ou la possibilité de poser des questions éventuellement ” gênantes ” sont souvent limités pendant les consultations au cours de la grossesse. Un accompagnement post natale serait également intéressant. Car après 9 mois à être au centre de toutes les attentions, la maman se retrouve souvent fatiguée et oublie de parler d’elle, de ses émotions et de prendre du temps pour soit

    1. doulanaissance

      at

      Je te remercie Aurélie,
      Comme je te comprends, on est vraiment à la ramasse en France sur ces sujets, par rapport à d’autres pays…

  • Valériane

    at

    Super article qui explique bien le rôle des doulas ! Ce qui est certain c’est que le jour ou je tombe enceinte, je suis convaincue de me faire accompagner !

    1. doulanaissance

      at

      Merci beaucoup Valériane! Ce jour là, je te souhaite de trouver la doula parfaite pour toi 🙂

  • angiecoach2018

    at

    Je ne connaissais pas cette profession! Tu as éclairé ma lanterne, même s’il est trop tard pour moi 😉 Une belle découverte et un métier qui doit être pationnant!

    1. doulanaissance

      at

      Je suis ravie de t’avoir fait découvrir! 🙂

  • Les lieux de naissance – Doula Naissance

    at

    […] renseignez-vous en amont.Pour aller plus loin et bénéficier des plus de conseils, lisez cet article, au sujet de l’accompagnement type doula. Ou vous pouvez directement me contacter ici […]

  • Comment l'hypnothérapie vous prépare à la naissance – Doula Naissance

    at

    […] stress importante pour certaines futures mères. Il existe différentes manière de se préparer à vivre cet événement de manière plus sereine. Aujourd’hui, je suis très heureuse de vous présenter un article de Whitney Largesse, […]

  • Projet de naissance : 4 raisons pour lesquelles vous devriez en rédiger un – Doula Naissance

    at

    […] Si le co-parent n’est pas à l’aise dans ce rôle de grde-fou, on pourra demander à la doula de prendre le […]

  • Connexion corps-esprit et accouchement physiologique – Doula Naissance

    at

    […] si la maman prononce certains mantras, si elle se concentre sur des idées positives ou si son accompagnante prononce certains mots encourageants et empouvoirants, son col peut s’ouvrir, parfois même […]

  • Lecture : Sorcières, Sage-femmes et Infirmières – Doula des haies

    at

    […] Il y a quelques années, j’ai découvert le livre Sorcières, Sage-femmes et Infirmières, une histoire des femmes soignantes. Et aujourd’hui, j’ai envie de partager cette formidable lecture avec vous! Ce merveilleux bouquin vous éclairera sur l’histoire commune de ces femmes, et notamment sur le préquel du métier de doula. […]

Laisser un commentaire

Article précédant

L'Angélite

Article suivant

Les lieux de naissance